Et nous voilà devant l’œuvre. À nous demander quoi en penser, à y chercher du sens, ou à simplement la regarder pour ce qu’elle est, pour se laisser saisir par ses émotions. Une chose est sûre, il n’existe aucune vérité tant l’œuvre recèle d’interprétations multiples. Elle met chacun au travail, pour y trouver sa porte d’entrée. Au Frac, l’équipe du Pôle des attentions accompagne novices ou amateurs dans leur réception de l’œuvre.

C’est là que réside le travail de la médiation : faire le lien entre l’œuvre et le public, en laissant une place importante aux deux ! 

Interview de Félicie Legrand, chargée des projets champ social et handicap, et Cyril Vergès, chargé communication - presse au Frac MÉCA

Pour ce faire, l’équipe du Frac imagine mille chemins de traverse : converser avec un artiste, pratiquer ensemble dans des ateliers d’art plastique ou de danse, faire du yoga au milieu d’une exposition, etc. Le grand classique de la médiation, c’est la visite guidée des expositions.

À partir de la documentation touffue, accumulée depuis des années sur chaque artiste et chaque œuvre, les médiateurs évoquent le contexte de création, la biographie des artistes, les matériaux utilisés : autant de clés pour entrer dans l’œuvre. Ils favorisent aussi les échanges avec les visiteurs dont les réactions nourrissent aussi la visite et enrichissent les imaginaires.

À ce point de vue de tout un chacun, s’ajoute celui plus spécialisé des commissaires, des critiques d’art, historiens, chercheurs. Leurs articles et ouvrages alimentent une réflexion poussée et théorique sur les œuvres et les artistes.

Visite de l’exposition "Il est une fois dans l’Ouest" au Frac MÉCA